La délégation des CLP rencontre Emmanuelle Mignon

Emmanuelle Mignon, Maître des Requêtes au Conseil d’Etat, conseiller auprès du Président de la République, a reçu la délégation de CLP composée de trois correspondants de presse (deux CLP du Maine-Libre et une CLP du Ouest-France) représentant les 30 000 CLP de France. Un exemplaire du Ouest-France et Maine-Libre, du jour, lui ont été remis.

 Suite à un courrier envoyé au début de l’été à Nicolas Sarkozy, président de la République dans le cadre des futurs états généraux de la presse, Emmanuelle Mignon nous a accordé un entretien de plus d’une heure, ce 17 septembre 2008 à 11 heures, à l’Elysée.

Après les protocoles de sécurité d’usage, et munis d’un passe, Emmanuelle Mignon nous a reçu dans un contexte basé sur une relation qui d’emblée tablait sur le registre de la confiance. On a aussi été agréablement surpris de sa bonne écoute perçue. Nous nous sommes aperçus assez vite que cette dernière avait tout à découvrir de notre statut. Elle nous a d’ailleurs donné le temps d’exposer nos difficultés voire nos attentes rencontrées sur  le terrain.

Entre autre : les détournements abusifs du statut de travailleur indépendant légiférant les CLP, les signatures absentes, le pillage des photos et articles sur internet sans paiement, l’Urssaf, le lien de subordination, les tarifs imposés et non revus depuis des années par les rédactions, les articles revus à la baisse sans concertation…. Ce qui nous a amené à exposer notre souhait d’être intégrer aux Etats généraux de la presse, considérant que les CLP composent à 60 à 70% les informations contenues dans les journaux.

Au préalable nous avions pris soin de lui faire parvenir un dossier complet. Ce qui a permis à chacun d’établir une base de travail.

Elle a posé peu de questions, nous a laissés nous exprimer en toute liberté, et a pris beaucoup de notes.

2 Réponses à “La délégation des CLP rencontre Emmanuelle Mignon”

  1. LE BOHEC dit :

    Parution:

    Dictionnaire du journalisme et des médias
    634 pages, 28 euros, Presses universitaires de Rennes, août 2010

    par Jacques Le Bohec

    Les discussions et les jugements habituels sur les journalistes supposent que l’on en sait bien assez pour faire une analyse ou exprimer un jugement. Mais que penser de cette liste de mots et d’expressions bizarres ?

    Accord de zone, à-la, ampexage, Anastasie, anchorman, bible, blonde, bolo-bolo, bœuf carottes, bouillon, caviardé, chemin de fer, concuvi, couillard, cuir, débuller, drapeau, DSNG, embargo, enrobé, étalonnage, filmer en bois, fixeur, flou net, Gonzo Journalism, grue de Latché, infotainment, JRI, louma, marronnier, ménage, minette, moirage, morgue, mur, nazeur, ours, palette, Parachute Journalism, pâté de têtes, péréqué, pied, piétage, pigiste, pleurage, polichinelle, pré-roll, re-croper, règle des 30°, repasse, retravail, saucisse, sérif, singe, stringer, tapis, tricard, tunnel, vote de paille, voleurs de patates, vumètre, weekender, zoomite…

    Ce dictionnaire dévoile les définitions de ces termes, expressions et sigles (comme de multiples autres) dont les journalistes de l’aire francophone se servent dans l’exercice de leur profession. Il propose plus de 6700 entrées et près de 8000 définitions. Englobant quatre grands médias, il n’a d’équivalent nulle part ailleurs… : ni dans les dictionnaires usuels, ni dans les lexiques et glossaires précédents, ni même sur Internet. En outre, les définitions sont enrichies d’exemples, de citations, de renvois, de références, de traductions.

    Il répertorie aussi l’ensemble des films de cinéma qui parlent des journalistes et des médias.

    Les jeunes tentés par le journalisme y glaneront des clés indispensables pour s’orienter dans ce milieu fascinant et méconnu, ce qui facilitera leurs cursus, stages, jobs d’été, réussite aux concours des écoles, insertion professionnelle et déroulement de carrière. En toute logique, ce dictionnaire sera leur viatique ; il les aidera à se familiariser avec la culture journalistique.

    Les différents publics des médias (lecteurs, auditeurs, téléspectateurs, internautes) y trouveront de quoi assouvir leur soif d’en savoir plus et mieux. Qu’ils soient citoyens actifs, sources d’information, correspondants locaux de presse, communicants, attachés de presse, journalistes territoriaux ou d’entreprise, enseignants, chercheurs aguerris ou novices (mémoires, thèses), collégiens, lycéens ou étudiants préparant un exposé, ils découvriront tout ce qu’ils ont toujours voulu savoir sur le journalisme sans jamais oser le demander…

    Bref, voici un guide indispensable pour s’orienter dans les contrées journalistiques et parler des médias en toute connaissance de cause. Ce dictionnaire est destiné à devenir une référence, un usuel à avoir sous la main pour quiconque s’intéresse à ces sujets, que ce soit dans une perspective scolaire, journalistique, scientifique ou citoyenne.

    ———————

    L’auteur, Jacques Le Bohec, est Professeur en Sciences de l’information et de la communication à l’Université Lumière Lyon 2 (Icom). Ancien journaliste localier dans le Morbihan, il est diplômé de Sciences-Po Bordeaux et docteur en science politique (Rennes I). Membre du GAP (groupe d’analyse politique de Nanterre), il est spécialisé dans l’étude des journalistes, en particulier des rapports entre journalistes et politiques. J. Le Bohec est également chroniqueur pour le magazine “Golias-Hebdo”.

  2. priceminister dit :

    Someone that you choose to find with offers you will probably be purchased in the individual. [url=http://e88.fr/]priceminister[/url] priceminister

Laisser un commentaire